skip to Main Content

Les photographies aériennes numériques de haute résolution sont de précieux outils pour documenter l’évolution des milieux naturels. Les géomorphologues les utilisent, entre autres, pour analyser la dynamique des cours d’eau et les problématiques d’érosion riveraine.

Dans cet exemple d’une rivière du nord canadien, l’examen comparatif de photographies prises à 5 ans d’intervalle permet de constater :

  • un recul de la rive (trait rouge) de plusieurs dizaines de mètres;
  • la migration d’un banc de sable (ceinturé d’un trait jaune) sur plus de 150 m et le déplacement conséquent d’un chenal de navigation (symbolisé par la flèche bleu).
Erosion Chisasibi banc de sable 2012Erosion Chisasibi banc de sable 2017

Poly-Géo procède couramment à de telles analyses pour documenter l’érosion côtière et évaluer ses impacts sur les habitats fauniques, la sécurité publique et l’intégrité des infrastructures.

Pour plus d’information sur cette thématique, n’hésitez pas à vous référer à notre section service ou à télécharger notre fascicule technique.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre blanc gratuit

Découvrez les possibilités et les pièges de Google Earth® et apprenez à détecter quand faire appel à des experts.

Back To Top